La première, c’est la solitude. A l’époque de Defoe, la solitude n’existait pas. Le tissu social était extrêmement serré, la pauvreté engendrait la solidarité et on envoyait marginaux et caractériels se faire dresser à l’armée. La solitude, c’est un symptôme moderne, un luxe de pays riches et libres. Aujourd’hui, même les foules sont formées d’un agglomérat de gens seuls qui, par aberration, se gênent physiquement – regardez par exemple, dans les embouteillages, les conducteurs enfermés qui s’insultent les uns les autres…

La deuxième, c’est l’irruption de Vendredi. Robinson est anglais, rouquin, blanc de peau, chrétien, et il voit débouler dans son univers un nègre, nu, animiste, peut-être même anthropophage sur les bords… Il est brutalement confronté à l’Autre, à la différence ; il est partagé sur la conduite à tenir, l’utiliser et le rejeter, l’assimiler et le mépriser… Comment mieux énoncer le problème du tiers-monde, des immigrés, des sans-papiers qui viennent sans cesse frapper à la porte des pays riches ?

La dernière chose que Defoe ne pouvait pas prévoir, c’est la séduction qu’exercent sur l’homme d’aujourd’hui l’île déserte, la plage de sable blond, le retour aux sources, tout ce côté Club Med et rêve stéréotypé propre aux pays qui discutent de réduction du temps de travail et d’aménagement des loisirs.

[…]

Comme je suis un écrivain sans imagination, je n’aborde un sujet qu’après une longue enquête, après avoir amassé une foule de documentation. J’ai écrit tous mes livres de cette manière. Si j’ai un conseil à donner à un jeune romancier, c’est de ne jamais se raconter, de ne jamais se mettre sur le papier. Ma devise : trouver un bon sujet, et se documenter. Pour écrire Les Météores, j’ai visité une usine d’incinération d’ordures ménagères et fait le tour du monde, comme mes héros, d’Helsinki au Japon, de l’île Saint-Louis à Berlin.

Michel Tournier: entretien dans Télérama

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s