Je suis triste, mais je ne lisais pas Charlie Hebdo. Je n’aimais pas leur boulot, ni leurs caricatures, même si elles ne m’empêchaient pas de dormir. Je ne peux donc pas “être Charlie” comme le clament certains de mes proches et manifester aux côtés de gens qui me considèrent comme leur ennemi. Ils me détestent et contribueront dans les prochaines semaines à faire croire que je suis un danger potentiel.

Je ne veux pas faire semblant. Après la manifestation, ils me regarderont comme Ben Laden. Ce que je dis peut être mal interprété parce que je suis musulman. Si un athée dit la même chose, ça n’aurait pas la même portée car lui, on ne lui demande pas de montrer patte blanche. Et pourtant, tous les athées n’iront pas manifester, peut-être pour les mêmes raisons que moi. »

Aprés Charlie Hebdo – interviews with Ramses Kefi (Rue 89)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s